Outils de l’industrie 4.0 dans le Lean Production

Comment les outils de l’Industrie 4.0 peuvent être utiles pour les entreprises afin d’augmenter des facteurs comme l’efficacité et la productivité ?

À l’âge de la quatrième révolution industrielle, les entreprises essaient de savoir comment ils peuvent aborder l’industrie 4.0 en gardant l’attention sur les outils qui pourront augmenter leurs résultats sur le temps. Les entreprises pourront aussi intégrer le facteur humain avec les outils de la quatrième révolution industrielle. Cette intégration permettra d’augmenter les performances et d’obtenir des résultats plus élevés que les concurrents, augmentant même leur productivité et leur flexibilité.

INTRODUCTION

L’introduction de l’industrie 4.0 en Allemagne en 2011 a été le résultat de la technologie quatrième révolution industrielle. C’est une industrie intelligente, capable de numériser les processus de production des entreprises utilisant les résultats techniques de la troisième révolution industrielle. L’industrie 4.0 garde son attention sur les cyber-systèmes physiques (CPS) et intègre des technologies intelligentes ainsi que l’échange de données. Ils aident au contrôle automatisé afin de rendre l’entreprise de plus en plus flexible et durable. Son objectif est d’accroître le niveau de gestion et de compétitivité, en misant sur la rencontre entre monde physique et virtuel. Ainsi, même au sein des entreprises, ces changements introduisent le concept de société 5.0 : ce concept a été introduit par le gouvernement japonais en 2015, qui mise sur une future entreprise intelligente. Cependant, le concept de l’Industrie 4.0, au sein des entreprises, n’est rien si elle n’est pas intégrée avec le concept du Lean Production.

Le succès du système Industrie 4.0 est relié à celle du Lean Production, et la croissance de la performance de l’entreprise dépend de ces deux facteurs.

LES OUTILS DE L’INDUSTRIE 4.0

De nos jours, la forte concurrence incite les entreprises à mettre à jour leurs systèmes de production à un niveau plus intelligent que le précédent. Ce qui permet à leurs systèmes de production de devenir plus flexibles, intelligents et rapides et d’être prêts à faire face aux défis du marché mondial dynamique. L’approche des technologies de l’Industrie 4.0 permet aux entreprises d’atteindre des objectifs durables, d’avoir un excellent environnement de travail, d’améliorer la morale des employés, de réduire le temps de production et d’être capables de satisfaire les besoins et demandes des clients.

Les technologies de l’industrie 4.0 sont de base pour les entreprises pour atteindre un point de vue écologique, social et économique.

La « Recherche & Développement » au sein de Euroelec-Smart Energy prend en charge ces attentes pour y répondre avec des solutions innovantes. Notre démarche est de se rapprocher des sites d’excellences (laboratoires, instituts) pour développer ces innovations.

Tout d’abord, nous devons considérer l’IoT (Internet des objets), qui est considéré comme une technologie clé de l’Industrie 4.0 car elle permet d’avoir une analyse en temps réel de l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement et de la performance.

Chez Euroelec-Smart Energy, nous accompagnons sur les étapes de création d’objets connectés, par des analyses, des études techniques et financières. C’est un concept qui permet d’étendre le réseau internet aux objets du quotidien.

Le deuxième outil est le « Big Data ». C’est une technique de traitement de données d’une grande ampleur. Grâce à ce dernier, nous pouvons mettre en relation une grande quantité de données hétérogènes dans le but de découvrir les liens entre les différents phénomènes et de faire un scénario pour l’avenir.

Quant au CPS (cyber-système physique), ils sont très importants car ils permettent d’acquérir et de contrôler des informations utiles pour l’automatisation et la virtualisation des processus, pour les impacts sur les systèmes de production et savoir comment les travailleurs doivent utiliser les concepts de l’industrie 4.0.

Ensuite, la « robotique » est un outil important de l’industrie 4.0 grâce à la capacité des robots à remplacer le travail humain, sans inclure le répétitif, mais même dans la plupart des activités complexes. La communication entre les machines est un élément important pour l’industrie 4.0 car l’échange d’informations entre les différentes machines permet d’analyser le système de production en temps réel.

Les deux derniers outils de l’Industrie 4.0 sont la « technologie » et le « processus ». La technologie est utile pour analyser les participations des différentes technologies du secteur 4.0 et le processus est utile pour étudier la sécurité des différents processus opérationnels.

LA RELATION ENTRE L’INDUSTRIE DES OUTILS 4.0 ET LE LEAN PRODUCTION

Ces outils utiles pour le bon développement des entreprises doivent s’intégrer avec le Lean Production. Ce qui permettrait d’améliorer les « Standard Operating Procédures » , procédures largement utilisées pour aider à travailler en toute sécurité.

Ainsi, l’intégration entre les outils de l’industrie 4.0 et le Lean Production offre beaucoup d’avantages pour les entreprises avec une réduction des coûts dans des secteurs où il pourrait être difficile de s’intégrer.

Il s’agit en fait, du Lean Automation, qui vise à avoir une plus grande variabilité et des flux d’informations plus courts pour répondre aux demandes futures du marché.

De ce fait, l’intégration entre les travailleurs (facteur humain) et la robotique pourrait améliorer la productivité des entreprises et l’efficacité des processus. Donc, le facteur humain a le rôle principal pour la mise en œuvre de l’Industrie 4.0 au sein des entreprises.

Euroelec-Smart Energy met en place cette étude au sein de l’entreprise. C’est une révolution technologique qui changent nos relations, notre façon de travailler et de vivre. Cette technologie permet de créer de nouveaux produits et services, et d’améliorer la qualité de vie des populations à travers le monde. Alors, en effet, des scénarios peuvent être positifs mais aussi négatifs. Mais, de voir cette technologie se propager à une grande allure, fait qu’il faut rester à l’affut et innover en prenant ce savoir pour aider les populations à prendre conscience, et partager un sentiment de cohésion pour ne pas se déshumaniser.

ES-19, l’avion 100% électrique

La compagnie aérienne finlandaise « Finnair » a signé une lettre d’intention avec le constructeur suédois Heart Aerospace pour le lancement de 20 avions électriques ES-19. C’est un avion de tourisme tout électrique qui met en avant son engagement pour l’environnement. Ce lien fort entre innovation et conditions environnementales fait partie de nos principales priorités chez Euroelec – Smart Energy.

©Heart Aerospace | Electrifying regional air travel

Aussi, il est intéressant d’analyser le design modulaire de cet avion, avec propulsion entièrement électrique et comme seul matériau de base pour sa cellule : l’aluminium. Il a une capacité de 19 sièges, d’où son nom, et requiert un espace interne conséquent.

L’objectif pour Heart Aerospace est que cet achat fait partie de son plan de neutralité carbone jusqu’en 2045. En effet, il a été annoncé une réduction de 50% des émissions de CO2 pour 2025 et zéro émission en 2045. Ces chiffres sont écrits pour l’avenir, et c’est ce que l’on attend de ces avions.

Les avions régionaux ES-19 suscitent l’attention de réseaux d’avions électriques tel que Nordic Network for Electric Aviation, à qui ce projet permettrait le développement de leur plate-forme et l’introduction des technologies et des infrastructures électriques auprès d’autres compagnies aériennes. C’est le cas pour la Norvège où la compagnie régionale Wideroe vient de s’associer à Rolls Royce et Tecnam pour développer un avion entièrement électrique pour 2026.

Pour l’avion ES-19, Heart Aerospace précise que ce dernier sera certifié selon les normes CS23 de l’AESA, normes de navigabilité : normale, utilitaire, acrobatique et commutation. Ainsi, un système de propulsion à l’interne a été développé et ils utiliseront les batteries de l’industrie automobile comme source d’énergie.

©Heart Aerospace | Electrifying regional air travel

L’IMPLICATION ENVIRONNEMENTALE

La technologie de propulsion électrique mise en place pour ces avions fait en sorte que ces modèles seraient à environ 2000 km/1080 nm, ce qui couvrirait jusqu’à 85% des départs de compagnies aériennes dans le monde et 43% des émissions actuelles de dioxyde de carbone de l’aviation.

Dans le cadre du projet d’accord vert européen, la Commission européenne cherche à réduire toutes les émissions de gaz à effet de serre d’au moins 50 % d’ici 2030. Dans cet élan commun, nous orientons tous nos projets vers ces concepts de réduction de leur impact environnemental.

De cette manière, Heart Aerospace a réussi à obtenir 2,5 millions d’euros du Programme d’accélérateurs de marchés verts du Conseil européen de l’innovation.

Les objectifs d’Heart Aerospace sont fixés des suites de la pandémie du Covid-19 pour que l’industrie du transport aérien adapte une autre approche de la durabilité environnementale et financière. C’est aussi le cas dans les pays scandinaves où de nombreuses personnes choisissent de se rendre au travail par avion, il faut donc prendre tout en compte pour préserver sainement l’environnement.

En effet, le transport aérien représente 2% des émissions mondiales de CO2, et qui d’ici 2050, devrait passer de 12 à 27%. Il faut savoir que 40% des émissions mondiales proviennent de vols courts courriers. Les avions électriques seraient donc la solution car ils n’ont aucune émission opérationnelle et l’empreinte infrastructurelle est la plus faible de tous les modes de transports régionaux. Des moteurs électriques simples et fiables réduisent les coûts d’entretien de 90% par rapport aux turbopropulseurs, et une surveillance électronique intelligente réduit les besoins d’inspection. Plus important encore, les coûts du carburant baissent de 50 à 75%.

L’ES-19, est un avion à faible bruit, à zéro émission et qui circule sur des pistes de 750m pour de petits aéroports proches des centres villes. C’est donc le moyen de réduire la pollution sonore pour un meilleur confort.

Cette innovation a intéressé de nombreuses entreprises du monde entier, comme Sounds Air en Nouvelle-Zélande, Quantum Air en Californie, Pascan au Québec et CityClipper, au Royaume-Uni, etc. Ils ont également signé des lettres d’intention pour ES-19. Ces avions sont jugés utiles et aptes à se développer davantage pour les rendre encore plus performants et respectueux de l’environnement.

Que ce soit dans le milieu aéronautique, automobile, architectural ou autre, les sociétés innovantes d’aujourd’hui, dont nous faisons partie, cherchent à allier les enjeux actuels et environnementaux, tout en garantissant des niveaux de prestation et de confort élevés.

Sources : www.ainonline.com / www.air-cosmos.com / Heart Aerospace | Electrifying regional air travel

Qu’est-ce que la « Smart City » ?

14 principes d’Euroelec-Smart Energy à travers le LEAN

Les applications du Lean sont diverses et variées, et c’est ce que nous mettons en place au sein d’Euroelec-Smart Energy en formant notre équipe sur ce processus. Il nous permet de minimiser les gaspillages en ne surchargeant pas les parties prenantes de notre projet.

Comment le changement climatique affecte presque tout sur Terre ?

Depuis le XIXe siècle, de nombreux indicateurs prouvent que la Terre s’est réchauffée. Les conséquences du réchauffement climatique tels que la fonte des glaciers, l’élévation du niveau mondial de la mer, l’augmentation de l’humidité atmosphérique seront sur du long terme. On constate donc une nette tendance au réchauffement par la température à la surface des terres et des océans de la Terre, par des instruments que l’on peut trouver à bord de navires tels que des bouées et des flotteurs qui peuvent évaluer la température. Les océans ont absorbé plus de 90 % de l’énergie thermique excédentaire et plus de 25 % du dioxyde de carbone (CO2) emprisonné dans l’atmosphère en raison des gaz à effet de serre (GES) produits par l’homme. En raison de cette augmentation des GES dans l’atmosphère, tous les bassins océaniques se réchauffent et subissent des changements dans leur circulation et dans la chimie de l’eau de mer, qui modifient la structure des écosystèmes et la biodiversité marine.

Concernant les glaciers, pour donner suite aux observations des scientifiques depuis 1980, il y a une forte perte de volume dans la glace qui varie selon la région où parfois, il peut y avoir des progrès annuels.

Également, les marégraphes et les satellites montrent que le niveau mondial de la mer augmente, de part son ajout d’eau à l’océan par la fonte des glaces mais aussi de l’expansion de l’eau de la mer qui à tendance à se réchauffer. C’est ainsi, que l’air se réchauffe et cause une augmentation de l’humidité atmosphérique dans le monde due au réchauffement climatique.

Aujourd’hui, on ne peut pas dire que le réchauffement climatique est stable, on peut plutôt parler d’augmentation de températures inhabituelles. En effet, la cause première serait l’être humain et c’est ce qui fait que les changements de températures se font plus rapidement que dans le passé. Cette accusation est fondée par des observations de nombreux scientifiques, avec pour preuve des données avec les changements observés fondés sur la physique où l’on peut constater comment le système climatique change en fonction de l’influence des humains. Mais aussi, la recherche et les études fondées sur de la modélisation climatique qui permettent de reproduire les relevés de températures observés.

L’une des questions premières serait de savoir quel serait l’impact des changements climatiques sur la productivité économique ? Eh bien, les effets seront potentiellement négatifs avec une augmentation des prix des biens et des services. Par exemple, en raison de forte chaleur, beaucoup de professionnels n’arriveront plus à travailler et devront réduire leurs heures de travail. Aussi, le capital physique tels que la nourriture, l’équipement et la propriété, peut être touché en raison de la baisse de la production et de l’augmentation des coûts du par les changements climatiques. Également, l’augmentation du niveau de la mer, les tempêtes accrues, les averses causeraient des inondations pouvant endommager des structures, des propriétés qui forment l’épine dorsale de l’économie nationale.

Sources :

Un cycle du carbone perturbé par les activités humaines – Encyclopédie de l’environnement (encyclopedie-environnement.org)

https://nca2018.globalchange.gov/chapter/appendix-5/#heading-1-1

Qu’est-ce que le forum DAVOS ?

Tout d’abord, The Davos Agenda a été créé en 1971 par Klaus Schwab, professeur d’économie. C’est un forum situé à Davos en station Suisse, où de grands patrons, dirigeants politiques, personnalités publiques et stars se retrouvent lors de conférences et de débats pendant une semaine sur des thèmes donnés. Le but est d’analyser l’état du monde et de définir un agenda pour l’avenir.

©trends.levif.be

Retour en arrière avec le programme de 2020 qui avait pour sujet : la crise climatique. Lors de ce forum, il y avait une réelle volonté de neutraliser le carbone en faisant extraire le CO2 en compensation du gaz qui était émis par les activités des entreprises. Compensation faisable à partir de rachats de crédit, et des baisses d’émissions polluantes.

Plan Microsoft :

  • Rembourser sa dette carbone depuis sa création
  • Investissement dans l’élimination du carbone sous terre
  • Taxe carbone interne
  • Alimentation en énergies renouvelables

Mesures des entreprises :

  • Transparence climatique
  • Normes d’audits écologique
  • Comptabilité carbone sur l’ensemble de la chaine de production
  • Formation des hauts dirigeants

Cette année, du 25 janvier au 29 janvier 2021, les dirigeants du monde se sont réunis virtuellement pour aborder les grandes questions économiques actuelles, liées notamment à la crise provoquée par la pandémie de coronavirus qui était le principal sujet de discussion.

Le premier thème du programme était la conséquence du réchauffement climatique et tous les enjeux de l’écologie. En second thème, il s’agissait des inégalités entre pays avec ceux concernés par la pandémie et ceux qui étaient déjà très endettés tels que les pays de l’hémisphère sud.

Mr. Xi Jinping, Président de la République Populaire de Chine, a fait un rappel sur les conditions dans lesquelles l’économie mondiale évolue et le danger du protectionnisme, dont un danger du repli de quelques grandes économies sur elles-mêmes. En effet, de grands mouvements politiques assument le fait que certains pays vont devoir établir des droits de douanes, des quotas de produits importés, et que le libre-échange se fera au détriment de leur propre développement économique et de leur propre population.

                                                     

©chinaplus.cri.cn

Lors de cet évènement, la Chine est perçue par les Etats-Unis comme un danger pour leur économie et pour le développement de l’économie mondiale. C’est pour cela que le Président de la République Populaire de Chine a rappelé que le protectionnisme était mal vu, que le libre-échange était apprécié, et que la stigmatisation d’un pays est une mauvaise chose.

Conséquences attendues en 2021 : Le rebond sera général, en Europe avec une augmentation de la croissance économique de 4.3%/4.5% et en Chine de 8.1%/8.3%.

Le discours du Président de la République Française, Mr. Emmanuel Macron, était fondé sur la crise sanitaire et le climat. Il a cité « Il faut faire pour la biodiversité ce que nous avons fait pour le climat, car cela va ensemble ». « Il nous faut bâtir cette année des règles communes » comme cela a été fait pour le climat avec l’accord de Paris. Il a donné rendez-vous lors de la Cop 15 qui est prévue à Kunming, en Chine, du 17 au 30 mai 2021.

©www.la-croix.com

A la suite de ce forum, le résultat est plutôt optimiste puisque la croissance économique avait chuté des suites de la pandémie et que les doutes sont sur l’efficacité de la vaccination qui est entrain de se mettre en place.

« Ce n’est qu’ensemble que nous pourrons progresser dans la résolution de problèmes aussi graves que le réchauffement climatique, la déforestation, la perte de biodiversité, l’augmentation des déchets, la pollution des océans par les plastiques, etc, et trouver le meilleur équilibre entre les intérêts du développement économique et la préservation de l’environnement pour les générations actuelles et futures. » a dit Mr. Vladimir Poutine, Président de la fédération de Russie.

 

                  ©www.huffingtonpost.fr

                     

Mais, un sondage publié avant Davos a révélé qu’une majorité de la population croit que le capitalisme fait plus de mal que de bien.

Le thème du Forum économique mondial de Davos de cette année, souvent critiqué comme un forum pour l’élite mondiale, est « Les parties prenantes pour un monde cohérent et durable ».

Cette année, les critiques ont noté que de nombreux participants de Davos arrivent par jet privé avant de parler de l’importance du changement climatique.

La militante pour le climat Greta Thunberg, a déclaré à Davos que le temps presse. « Avec les niveaux d’émissions d’aujourd’hui, le reste du budget a disparu en moins de huit ans. Ce n’est l’opinion de personne. Ce sont les données scientifiques… J’ai répété ces chiffres à presque tous les discours que j’ai prononcés au cours des 18 derniers mois. Je sais que vous ne voulez pas en parler », a dit Mme Thunberg avant d’ajouter qu’elle a l’intention de continuer à se répéter jusqu’à ce que les mesures appropriées soient prises.

                                      

©http://www.pi-news.net/

ESG signifie Environmental, Social, and Governance, qui désigne les trois facteurs centraux pour mesurer la durabilité et l’impact sociétal d’un investissement dans une entreprise. L’investissement ESG est issu de philosophies d’investissements telles que l’investissement socialement responsable (ISR), mais il existe des différences clés. Les modèles antérieurs utilisent généralement des jugements de valeur et un dépistage négatif pour décider dans quelles entreprises investir. L’investissement et l’analyse ESG, cependant, ils visent à trouver de la valeur dans les entreprises, et non pas simplement à soutenir un ensemble de valeurs.

Les facteurs d’investissement environnemental considèrent une entreprise du point de vue de la pollution, des déchets ou de la conservation des ressources, et des pratiques de traitement des animaux. Logiquement, une entreprise qui est rentable, mais qui risque une poursuite importante en raison de dommages environnementaux peut faire face à des coûts qui pourraient avoir une incidence sur la valeur pour les actionnaires ou ternir la marque elle-même.

©www.mabuchi-motor.com

En bref, rendez-vous en mai 2021 à Singapour pour voir la suite de ces propos.

Sources : Bank of America CEO: All clients are becoming ESG investors (cnbc.com)

Special Address by Xi Jinping, President of the People’s Republic of China | DAVOS AGENDA 2021 – YouTube

Greta Thunberg’s message to the Davos Agenda | DAVOS AGENDA 2021 – YouTube

Agenda de Davos du World Economic Forum : intervention du Président Emmanuel Macron – YouTube

La géothermie de surface

En 2020, la géothermie de surface représente plus de 85% de la puissance calorifique installée soit 2600MW en France. Elle est réalisée à des profondeurs comprises entre 1 et 800 mètres, profondeurs auxquelles la température est généralement inférieure à 30°C. L’ensemble de ce système permet de couvrir des besoins de chauffage, d’ECS (Eau Chaude Sanitaire), de climatisation et de rafraichissement des bâtiments (neufs ou rénovés) et participe aux process de déshumidification d’air, de maintien en température chaude/froide, etc.

Elle est constituée par un système avec trois dispositifs qui sont : le Captage de la ressource géothermique, la Production et la Régulation. Ces dispositifs sont le périmètre technique d’un système de géothermie.

Pour expliquer :

  • Le dispositif de Captage est ce qui permet l’exploitation de la ressource géothermique (capteurs géothermiques).
  • Le dispositif de Production (pompe à chaleur géothermique) qui permet de transférer l’énergie thermique prise dans le sous-sol à un réseau de distribution de chaleur et/ou de froid.
  • Le dispositif de Régulation permet d’assurer la communication et le bon fonctionnement entre les dispositifs de Captage et de Production

©AFPG

La géothermie de surface nécessite la mise en œuvre d’équipements thermodynamiques (pompes à chaleur eau / eau, dites PAC géothermiques) qui prélèvent l’énergie a très basse température pour l’augmenter a une température suffisante afin de permettre une production de chauffage, d’ECS. Elle permet également de climatiser des bâtiments (individuels, collectifs, agricoles, industriels) au sens classique du terme, ou de les rafraichir directement avec un système de ≪ geocooling ≫ (froid passif)

Une PAC géothermique est un dispositif thermodynamique qui permet une production d’énergie thermique par extraction ou injection de calories dans le milieu exploité (eaux / sous-sol). Le principe d’extraction ou d’injection des calories est assuré par le dispositif de captage de la ressource géothermique.

Pour qu’un système de géothermie fonctionne il a besoin du chauffage qui est l’élément de production à travers la PAC géothermique dans le but d’ôter les calories de la ressource géothermique lors de son fonctionnement (régimes de températures de 35°C / 30 à 55°C / 50°C).

Également pour l’ECS, Production d’Eau Chaude Sanitaire via la PAC géothermique, qui a le même principe que le chauffage.

Quant au géocooling, il a pour rôle de faire circuler à travers un échangeur thermique, le fluide caloporteur qui provient du système géothermique directement dans le réseau du bâtiment. Le « geocooling » dispose d’un rendement particulièrement élevé (de 4 à 7 000 % selon les conditions, soit 40 à 70 kWh de froid fourni pour 1 kWh électrique utilisé) du fait d’un échange direct entre fluide géothermique et fluide de rafraichissement sans passer par un dispositif de Production.

Le froid actif est en soit la climatisation via le PAC géothermique dans le même principe que les autres mais avec un rendement de 400 à 650% et un régime de température standard de 7°C / 12°C à 17° / 22°C.

Pour finir sur ces systèmes de géothermie, Le « TFP » ou mode Thermo Frigo Pompe : à travers un même et unique dispositif de Production (PAC géothermique), le système dispose de la capacité à produire simultanément du chauffage et de la climatisation. Ce mode simultané appelé mode « TFP » permet de valoriser les rendements énergétiques du système (SCOP pour le chauffage et SEER pour la climatisation) en les additionnant (rendement de l’ordre de 800 à 1 200 %, soit 8 à 12 kWh de chauffage et climatisation fournis pour 1 kWh électrique utilisé).

La géothermie de surface constitue une solution énergétique de premier plan pour le marché de la construction, du simple bâtiment individuel jusqu’à l’écoquartier (5kW à 20 MW). Intégratrice de nouvelles technologies d’information et de communication elle peut également contribuer au développement de la ville durable.

Dans ce contexte, Euroelec-Smart Energy implante la géothermie de surface dans bon nombre de ses projets car il s’agit d’une solution énergétique efficace et stable répondant aux problématiques thermiques du bâtiment. Mais Euroelec-Smart Energy, c’est aussi une entreprise pleinement tournée vers la découverte de nouveaux procédés et de nouvelles technologies et qui met donc un accent majeur sur la Recherche & Développement. En effet, l’un des objectifs est de concevoir des solutions énergétiques innovantes et éco-responsables pour l’environnement, en fondant toutes connaissances possibles pour de nouvelles applications. Faisant partie du secteur du Bâtiment, secteur qui est l’un des plus gros consommateurs d’Energie fossile avec plus de 40% de la consommation énergétique nationale et près de 25% des émissions de CO2, la France est un pays qui s’engage en matière de développement des énergies renouvelables dans la Loi de Transition énergétique pour la croissance verte adoptée en 2015.

Notre entreprise joue principalement un rôle en phase de conception, phase durant laquelle nous devons justifier des qualifications spécifiques à la géothermie de surface (OPQIBI n°1007 et n°2013) et d’une Responsabilité Civile Décennale. Dans cette phase nous sommes accompagnés du Maître d’Ouvrage pour que la conception se déroule dans son ensemble à travers 4 phases :

  • Phase APS
  • Phase APD
  • Phase PRO/DCE
  • Phase ACT

De plus, il y a la phase d’exécution où nous devons justifier nos qualifications RGE « Qualiforage » et « QualiPAC » pour assurer la réalisation des travaux de géothermie. Ici, 3 phases pour la réalisation des travaux :

  • Phase EXE
  • Phase DET
  • Phase AOR

En phase de programmation, pour permettre la réalisation des études il faut analyser et évaluer les besoins énergétiques du projet et les quantités d’énergies appelées, faire des études de préfaisabilité pour évaluer l’opportunité de développer une solution de géothermie, faire une expertise au titre de la Géothermie de Minime Importance, effectuer un dossier de demande de financement ADEME pour l’obtention de subventions, faire une étude de faisabilité impliquant la réalisation de travaux de reconnaissance in-situ et de tests pour valider les hypothèses évaluées dans le cadre de l’étude de préfaisabilité et pour finir, fournir un dossier réglementaire de demande d’autorisation au titre du code minier, pour une opération de géothermie exploitant plus de 500kW de puissance calorifique de la ressource géothermique.

Euroelec-Smart Energy pour des projets de géothermie étudie le dispositif de production et de régulation du système. Le bureau d’études évalue l’ensemble du système de géothermie, assure la conception et le suivi d’exécution des travaux des dispositifs de production et de régulation. Il gère également les interfaces d’intégration du système avec les lots CVC, CFA/CFO.

Concernant nos projets, nous pouvons parler notre projet à Chénas, qui consiste en la rénovation du château de Chénas, situé dans le département du Rhône, en Hôtel 4 Étoiles. La propriété est composée de deux bâtiments : le Château et l’Orangerie, entourés d’un vaste parc naturel.

L’équipe d’Euroelec-Smart Energy, bureau d’études techniques de ce projet pour les lots géothermie, CVS, CFO/CFA et GTB, a décidé de faire appel au groupement Celsius Energy – Phréatech pour la réalisation du lot géothermie. La société Celsius Energy, entreprise issue de la société Schlumberger, leader mondial du forage et de la valorisation du sous-sol, a développé une solution de géo-énergie pour le chauffage et la climatisation des bâtiments. En s’appuyant sur l’expertise importante du groupe Schlumberger en géotechnique et leur connaissance approfondie du sous-sol, la société Celsius Energy a décidé d’orienter ce savoir-faire pour développer une solution de géothermie superficielle maîtrisée et intelligente.


©AFPG

Les avantages de la géothermie sont :

  • Contrairement à d’autres sources d’énergie, la géothermie utilise uniquement des éléments naturels qui sont notamment la chaleur de la Terre et l’eau. Ainsi, aucune réaction chimique ou physique n’est nécessaire. Constamment, ces sources naturelles sont renouvelées, et c’est donc une énergie renouvelable car elle est complètement inépuisable. Il est également important de préciser que cette énergie qu’est la géothermie n’a aucun impact sur l’environnement.
  • Cette source d’énergie reste très discrète contrairement aux éoliennes ou aux panneaux solaires qui sont bien plus voyants sur votre habitation. En effet, les forages réalisés ne vont pas entrainer de changements visuels sur votre terrain. Il faut savoir que la tête du puit de forage est enterrée dans le sol de votre jardin et que c’est totalement invisible de l’extérieur. Si vous ne le savez pas, vous ne le remarquerez même pas.
  • La géothermie ne dépend pas des conditions climatiques contrairement aux panneaux solaires qui ont besoin de soleil ou aux éoliennes qui ont besoin de vent. C’est notamment pour cette raison que les États-Unis sont les plus grands producteurs de géothermie.
  • Une installation géothermique permet de produire une énergie comparable à celle produite par les éoliennes ou les panneaux solaires. De plus, la géothermie peut fonctionner de manière continuelle, sans aucun arrêt contrairement aux éoliennes ou à l’énergie solaire.
  • Étant donné que c’est une énergie renouvelable, vous pouvez profiter d’aides du gouvernement dont le crédit d’impôt. De plus, vous pouvez également profiter d’autres aides dont une TVA à 5,5 % et des aides régionales.

Sources : AFPG

The Voice of Geothermal in Europe – EGEC – European Geothermal Energy Council

L’innovation : la clé des objectifs d’Euroelec-Smart Energy

En cette période de Covid-19, le plus grand salon mondial de nouvelles technologies, le Consumer Eletronic Show (CES) s’est déroulé en ligne à travers des live vidéos. De la TV, smartphones aux véhicules, voitures autonomes, de grands projets ont été présenté pour montrer l’avenir de la technologie. C’est le lieu des démonstrations où toutes personnes en tirent de l’inspiration et une envie de contribuer à la réalisation des projets innovants.

En effet, le fait que nous sommes en période de pandémie a changé le moyen de présentation du salon mais ce n’est pas tout, cette crise pousse de nombreux chercheurs à trouver des solutions pour tous. Il faut rappeler que ces projets sont en cours de développement.

Avez-vous entendu parler de la nouvelle typologie des masques, désinfectants et purificateurs d’air pour lutter contre le Covid-19 ? En effet, Alarm.com a créé une sonnette vidéo sans contact pour réduire la transmission de bactéries, c’est un projet qui peut être très utile pour chacun et à adapter dans les foyers. Aussi, de plus en plus de robots sont créés pour projeter une lumière ultraviolette afin de désinfecter les lieux susceptibles d’avoir du monde, tels que les magasins, restaurants, etc. Mais lors de ce salon, ce qui a été le plus mis en lumière, c’est le AirPop Active +, il s’agirait d’un masque intelligent avec un capteur intégré qui suit notre respiration et évalue la qualité de l’air afin de remplacer le filtre de notre masque s’il est jugé remplaçable. Ces masques vont être mis sur le marché ce mois-ci. Cette solution en est une parmi tant d’autres, car des ingénieurs contribuent également à la lutte par le biais de filtration de l’air. L’impression que cette période ne s’arrêtera jamais, donne beaucoup d’idées aux ingénieurs. Par exemple, intégrer un système anti-covid dans nos salles de bain comme l’a montré Kohler qui a construit des toilettes que l’on peut activer par simple mouvement de la main est un projet qui évite également la transmission de bactéries.

© CES2021 AirPop Active +
© CES2021 Robot de nettoyage

Euroelec-Smart Energy pour lutter contre ce virus, a favorisé le télétravail pour tous les collaborateurs en étant présents H24 en vidéoconférence pour garder le contact entre nous, présents également sur les réseaux sociaux pour publier nos actualités et en ligne avec nos contacts professionnels. Nous nous intéressons également aux solutions innovantes que nous allons placer dans nos projets de construction.

Samsung a aussi créé une télécommande solaire. Il s’agit de la télécommande des TV Samsung Neo QLED, qui intègre une cellule photovoltaïque et donc qui lui permet de se recharger à la lumière intérieure et extérieure. Bien entendu, cette solution intéresse particulièrement Euroelec-Smart Energy car le photovoltaïque est l’une de nos plus grandes spécialités.

© CES2021 Télécommande Samsung

Le photovoltaïque est le processus qui transforme directement l’énergie du soleil en électricité. Il s’agit ici d’un bon investissement plus qu’intéressant sur le long terme et permet d’éviter le gaspillage de piles AAA. Le solaire est aussi un avantage, il contribue à la réduction des émissions de CO2, à la réduction des rejets polluants et à la préservation des ressources naturelles, puis, l’énergie photovoltaïque est modulable et permet de répondre à tous les besoins.

La lumière est au centre des innovations. Aussi, Mary Barra, PDG de General Motors lors du CES 2021 a annoncé deux concepts inédits : la voiture électrique autonome Cadillac Halo et un taxi volant. Il est vrai que ce projet donne l’impression qu’il sort tout droit d’un film de Luc Besson mais c’est ce qui en fait l’importance de cette innovation.

Cette voiture est dite autonome par l’intelligence artificielle directement intégrée. Tout est contrôlé par la voix et les gestes, aucun bouton physique n’apparaît. Ce concept est un tremplin vers l’avancée technologique.

© CES2021 Voiture électronique autonome Cadillac Halo

Quant au taxi volant, on pourrait avoir du mal à y croire mais c’est un adav, un aéronef à décollage et atterrissage verticaux, propulsé par quatre rotors électriques totalisant 90 kWh pour une vitesse maximale de 90 km/h. C’est un concept cité mais pas encore développé malgré un grand nombre de personnes prêtent à investir à ce sujet.

© CES2021 Taxi Volant

Pour conclure, le prix de la « Best Innovation 2021 » a été décerné au grand SONY pour son projet de « Spatial Reality Display ». Cet écran de 15,6 pouces contient un haut-parleur 360° et un drone Airpeak. C’est un produit qui fait rêver les passionnés de créations visuelles et de numériques car le but étant de nous projeter à travers cet écran dans un monde réel.

L’écran renvoie un affichage en réalité spatiale 3D sans lunettes qui fait déjà fureur auprès de grand groupe tel que Volkswagen.

© Sony Spatial Reality Display

En effet, Euroelec-Smart Energy s’est penché sur ce projet, car il peut s’avérer utile en tant qu’outil de conception. Les logiciels BIM ou REVIT, nous permettent d’optimiser la conception, la construction. Mais avec le « Spatial Reality Display », cela nous permettrait d’obtenir encore plus de visibilité et de visualiser en réalité augmentée nos conceptions.

Sources : CES : tout savoir sur le CES 2021 (cnetfrance.fr)

Sony Spatial Reality Display | Sony US

Euroelec-Smart Energy parle le « BIM »

LE BIM

Le BIM change la façon de travailler des maîtres d’ouvrages, des architectes, des ingénieurs et des entrepreneurs. Par cette maquette, ils peuvent ajouter d’autres informations dès le début du projet et avant que les modifications soient effectuées.

La construction immobilière n’échappe pas aux innovations majeures qu’engendrent les logiciels de conception. Le BIM « Building Information Modeling » est un moyen de développement, de réalisation et de suivi de projets de construction.

Cette pratique se fait par cinq niveaux de détails en commençant par l’esquisse au bâtiment. Car pour arriver à une maquette parfaitement aboutie, il faudra passer énormément de temps à la modéliser et compter de longues heures de conception. Il faut savoir que la maquette BIM se construit en fonction de l’apport des différents intervenants sur l’ouvrage, de la conception à la construction. Cela permettra donc aux différents collaborateurs d’anticiper, d’optimiser et de mieux représenter leurs choix durant ce temps-là.

Euroelec-Smart Energy par la maquette numérique BIM va réduire le risque d’erreurs qui peut être commis sur un chantier, obtenir une meilleure collaboration avec les parties prenantes et avoir une meilleure qualité des projets.

Le BIM est en réalité un système de gestion de base de données puisqu’il permet de renseigner les acteurs de la maîtrise d’ouvrage sur la situation des bâtiments, locaux, bureaux, commerces, de repérer les équipements et les produits de construction avec leurs données. Aussi, d’identifier les surfaces, de faciliter l’alimentation de la gestion prévisionnelle et de connaître la fréquence des activités de maintenance des actifs et bien d’autres fonctions.

Réussir-bim-pour-exploitation SEITOSEI – Septembre 2016 – Crédits photo : © iStock

Pour Euroelec-Smart Energy, c’est une pratique inévitable pour concevoir, entretenir et rénover les bâtiments.

Notre objectif étant de :


Comment le BIM est pratiqué par les bureaux d’études. Enquête (xpair.com

Le style LOD

Le style LOD définit par The American Institute of Architects dans le « Building Information Modeling Protocol Form » permet de qualifier le niveau de précision d’une maquette.

Illustration des niveaux de développements définis par The American Institute of Architects :

Cahier moniteur, BIM Maquette contenu niveau de développement

Par exemple, pour notre projet de rénovation de villas à Ibiza en Espagne, nous étions à la phase 300. (Phase expliquée ci-dessous).

Cahier moniteur, BIM Maquette contenu niveau de développement

LOD 300 – Géométrie précise « L’élément modèle est représenté graphiquement dans le modèle en tant que système, objet ou assemblage spécifique en termes de quantité, de taille, de forme, d’emplacement et d’orientation. Des informations non graphiques peuvent également être jointes à l’élément modèle. L’origine du projet est définie et l’élément est situé avec précision en ce qui concerne l’origine du projet. » UNITED-BIM INC.

CONSTITUTION DU DOE NUMÉRIQUE

La mise en œuvre d’ouvrage se fait par le DOE, (Dossier d’Ouvrages Exécutés Numérique) qui est la compilation de l’ensemble des documentations techniques, écrites et graphiques. C’est ce qui va être remis par le maître d’œuvre au maître d’ouvrage. Une procédure de vérification et de VISA est obligatoire pour chaque DOE pour s’assurer que tout est en règle. Il inclut les plans conformes à l’exécution, les notes de calculs, les contrôles techniques, les notices de fonctionnement et la qualité des matériaux utilisés.

Réussir-bim-pour-exploitation SEITOSEI – Septembre 2016 – Crédits photo : © iStock

BIM : COMPARAISON À L’INTERNATIONAL

À l’international, et plus précisément aux Etats-Unis, l’amélioration de constructions est primordiale pour la recherche efficace de performance économique des chantiers. Quant à la France, cette amélioration apparaît lors de la gestion interne de stocks en entreprise en trouvant des solutions pour une possible évolution des prix des matériaux. C’est ici qu’intervient le BIM, car c’est ce dernier qui va permettre cette réalisation à travers des logiciels informatiques pour trouver précisément la mise en œuvre des différents composants.

Avoir une vision de l’œil de la libellule

La perception de l’œil de la libellule est commune pour les grands résolveurs de problèmes. Les libellules ont de grands yeux composés, avec des milliers de lentilles et des photorécepteurs sensibles à différentes longueurs d’onde de lumière. Bien que nous ne sachions pas exactement comment leurs cerveaux d’insectes traitent toutes ces informations visuelles, par analogie, ils voient plusieurs perspectives qui ne sont pas disponibles pour les humains.

L’idée d’un œil de libellule captant 360 degrés de perception est un attribut des « super prédicateurs », les personnes, souvent sans connaissances spécialisées, qui sont les meilleurs à prédire les événements.

Pensez-y comme augmenter l’ouverture sur un problème ou de le visualiser à l’aide de plusieurs lentilles. Le but est de voir au-delà des groupes familiaux dans lesquels nos cerveaux qui reconnaissent les modèles veulent rassembler des perceptions.

Même les problèmes les plus incompréhensibles (inconnus) ont des solutions ou des résultats meilleurs que ceux atteints jusqu’à présent. Voyez comment les meilleurs résolveurs de problèmes déchiffrent le code.

Les grands résolveurs de problèmes sont faits, pas nés. C’est ce que nous avons découvert après des décennies de résolution des problèmes avec les chefs d’entreprise, les organisations à but non lucratif et les secteurs politiques. Ces dirigeants apprennent à adopter une mentalité particulièrement ouverte et curieuse et à adhérer à un processus systématique pour résoudre même les problèmes les plus incompréhensibles. Ils sont excellents pour résoudre les problèmes dans toutes les conditions. Et quand les conditions d’incertitude sont au plus haut, ils sont au mieux.

Euroelec-Smart Energy met en pratique, six approches qui se renforcent mutuellement pour fonder leur succès : (1) être toujours curieux sur chaque élément d’un problème ; (2) être imparfaites, avec une grande tolérance à l’ambigüité ; (3) avoir une vision du monde du type « œil de libellule », à voir à travers des lentilles multiples ; (4) poursuivre le comportement actuel et expérimenter sans cesse ; (5) explorer l’intelligence collective, reconnaissant que les personnes les plus intelligentes ne sont pas dans la salle; et (6) pratiquer « montrer et raconter », parce que raconter des histoires génère de l’action (affichage).

Un grand merci à Nivaldo, Consultant Lean autonome chez Euroelec-Smart Energy !

Source Image : Unsplash

© Euroelec Smart Energy